Le programme Cybelle Méditerranée

Le programme

Cybelle Méditerranée se base sur la contribution des plaisanciers et usagers de la mer pour collecter les observations d’animaux vivant au large des côtes. le programme ne nécessite aucune formation préalable. Des méthodes simples et précises (comptages, observations d’espèces…) ont été établies, par une commission de spécialistes, pour la collecte d’informations à partir de bateaux. Les données sont restituées en ligne ou via l’application smartphone OBSenMER et viennent s’ajouter à une base de données. Ces informations sont collectées sur toute la mer Méditerranée nord-occidentale depuis 2009.

Ce projet est mené sur le long terme et permettra d’observer à grande échelle l’évolution de la biodiversité marine et de mieux comprendre l’impact des changements globaux (climatiques et autres) sur l’écologie méditerranéenne. Cette veille de « l’état de santé » de la mer méditerranée contribue largement à sa préservation et à l’éducation de ses usagers.

NB : Pourquoi Cybelle Méditerranée n’est pas un inventaire ? Les inventaires d’espèces font partie des méthodes employées en sciences participatives. Les données récoltées vont permettre de faire un état des lieux qualitatif et quantitatif de l’environnement étudié, à un moment donnée, et ne permettront pas d’en suivre l’évolution sur le long terme

plaisanciers, professionnels de la mer, représentants d’association, d’ONG ou de collectivité territoriale, le programme Cybelle Méditerranée est ouvert à tous

Une base de données collective et en libre accès

bddToutes les informations transmises par les contributeurs au programme rejoignent une base de données, OBSenMER. Afin de favoriser le partage et la transmission des connaissances, Cybelle Méditerranée gère cette base de données en libre partage. Elle relève du domaine des « biens publics » de manière à servir au plus grand nombre. La base de données OBSenMER est alimentée par les informations transmises par les bénévoles contribuant au programme Cybelle Méditerranée, mais également par tous les utilisateurs de l’application mobile OBSenMER : associations, bateaux de whale watching, et autres usagers de la mer…

Les sciences participatives, qu’est-ce que c’est?

scpC’est la contribution des citoyens à l’avancée des connaissances. La recherche scientifique et la gestion de la nature demandent du temps et des moyens financiers qui malheureusement manquent. L’implication bénévole des citoyens est une aide concrète et formidable qui permet de collecter des informations sur le long terme et à grande échelle. Les programmes de sciences participatives sont généralement portés par des associations médiatrices entre les citoyens et les professionnels de la biodiversité.